Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10889/9218
Title: Μετάφραση, παράδοση και ανανέωση : τα νεοελληνικά σύμμεικτα αναγνώσματα (18ος αι.)
Other Titles: Traduction, tradition et renouvellement : le mélange des vers et de la prose dans les narrations néohelléniques de la fin du XVIIIème siècle
Authors: Αθήνη, Στέση
Keywords: Σύμμικτα έργα
Μετάφραση
Keywords (translated): Traduction
Event: Β' Διεθνές Συνέδριο της Ελληνικής Εταιρείας Γενικής και Συγκριτικής Γραμματολογίας
Abstract: --
Abstract (translated): En 1790 Rhigas publie à Vienne une traduction en grec moderne de six nouvelles de Restif de la Bretonne choisies parmi Les Contemporaines; dans ce recueil intitulé L’école des amants délicats le traducteur interrompe souvent la narration pour introduire des pièces rimées. L’exemple de Rhigas n’a pas tardé de trouver des imitateurs : dans le recueil de trois nouvelles Les conséquences de l’amour (Vienne 1792) aussi bien que dans L’Histoire sentimentale d’un jeune de Constantinople (1793) –conservée en forme manuscrite– qui ne puisent pas d’un texte-source étranger mais qui sont manifestement imprégnés du sentimentalisme de Restif, les vers succèdent à la prose. La même prédilection est attesté par la traduction de Galatée (Vienne 1796) et de Sophronime de Jean-Pierre Claris de Florian (ca. 1798), textes qui dans leur forme originale adoptaient la forme mixte. Dans tous ces cas –même dans les textes traduits– les pièces rimées qui interrompent le récit sont des chansons grecques mi-populaires, très à la mode dans les milieux phanariotes de Constantinople et des pays Roumains, diffusées par les anthologies manuscrites. Cette inclination pour le mélange du vers avec la prose au cours de la narration pourrait être interprétée comme une tentative de poétisation des textes en prose; cette concession vers la narration rimée à la quelle le lecteur grec était jusqu’alors accoutumé permettait ainsi de le faire familiariser avec le contenu plus au moins moderniste du point de vue idéologique. La rencontre entre vers et prose fait preuve en parallèle l’impact de la tradition endogène aussi bien que de l’ambiance orientale, du fait que tous les deux mélangeaient souvent le vers avec la prose. Enfin, elle peut être conçue comme un effort de contribuer à la réévaluation et la diffusion de la poésie lyrique, qui avait commencé à revendiquer droit de cité.
Appears in Collections:Τμήμα Φιλολογίας (Δημοσ. Π.Π. σε συνέδρια)

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
Σύμμεικτα αναγνώσματα Ταυτότητα Ετερότητα.pdf2.92 MBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.